Photo: Benoit Beaupré

Marc Beaupré + François Blouin / Terre des Hommes

Hamlet _ director’s cut

Théâtre

Hamlet entre en scène, seul. Il vient s'expliquer à lui-même la tragédie de sa vie : son oncle a assassiné son père et séduit sa mère. Entre pantomime et narration, interprétant son oncle, sa mère et son père, il se rejoue la scène où sa vie aurait basculé. Seulement, le voilà qui doute : il ne peut accepter que son oncle ait tué son père et charmé sa mère. Alors il recommence, autrement, refait la scène pour la rendre plausible, mais doute à nouveau, puis recommence encore.

Dans cette quête de sens qui passe par l'art (l'exercice d'organiser le chaos de sa propre vie) et qui s'emballe devant l'absurdité de la souffrance, Hamlet racontera malgré lui, mené par son doute, une bonne partie d'Hamlet de Shakespeare.

Hamlet_director's cut fait d'Hamlet le narrateur de sa propre histoire. Hamlet est notre metteur en scène, notre réalisateur; le spectacle est sa vision, sa version, son montage.

Le projet a bénéficié de résidences de création au Carrefour culturel de Notre-Dame-des-Prairies et à l'Usine C.

Deux aspects du personnage d'Hamlet guident le spectacle : ses doutes et son utilisation de l’art, en tant que metteur en scène, pour cerner sa vérité. Dans la pièce de Shakespeare, le deuxième aspect répond au premier : Hamlet, ne pouvant accepter ni la tragédie familiale ni l'existence du spectre de son père qui lui raconte cette tragédie, décide d'user du théâtre pour « attraper la conscience de son oncle et de sa mère » Il met donc en scène une pièce dans laquelle un roi est assassiné par un homme qui séduit ensuite la reine, et présente cette pièce à son oncle et sa mère. Le point de départ dramaturgique du spectacle se situe ici : le moment dans Hamlet de Shakespeare où Hamlet met en scène la tragédie de sa famille.

MARC BEAUPRÉ
Formé en interprétation à l'École Nationale de Théâtre du Canada sous André Brassard, Marc Beaupré est passé à la mise en scène en 2008 avec Le silence de la mer de Vercors. Ont suivi deux spectacles possédant une écriture scénique plus radicale, Caligula_remix, oeuvre hybride, mi-chorale, mi-théâtrale, librement adaptée de Caligula d'Albert Camus, et  Dom Juan_uncensored, d'après Molière, retransmis sur Twitter. Un spectacle similaire à ceux-ci est en chantier, l'Iliade_showdown, où différents poètes « battle-rapperont » les vers homériques. Son parcours institutionnel évolue très bien en parallèle : il a mis en scène Instructions pour un éventuel gouvernement socialiste qui voudrait abolir la fête de Noël de Michaël Mackenzie au Centre du Théâtre d'Aujourd'hui en 2013, puis Fredy d'Annabel Soutar au théâtre La Licorne en 2016 (produit par Porte-Parole). Ces deux spectacles ont remporté un vif succès critique et populaire.

FRANÇOIS BLOUIN
François Blouin tricote des histoires à l’aide d’une pléthore de médiums. Que ce soit par la réalisation traditionnelle, la mise en scène circassienne ou la création de contenu virtuel, François cherche à raconter, à toucher et à surprendre. Dans les dernières années, il a signé la réalisation de scènes des jeux vidéo Far Cry 3 et Far Cry 4 chez Ubisoft Montréal et a collaboré avec Moment Factory à des projets d’intégration d’images mettant en scène un hommage au cinéma muet dans l’aéroport de Los Angeles. Il travaille présentement à la création et à l’exploration de la réalité virtuelle en tant que réalisateur avec le Studio Félix et Paul. François travaille sporadiquement comme metteur en scène pour des évènements spéciaux au Cirque du Soleil et expérimente l’art du clown en participant à de nombreux ateliers depuis 2012. Finalement François a signé sa première réalisation de fiction dramatique (Les Béliers) pour TOU.TV , ayant pour sujet la solidarité de trois jeunes post-pubères sur fond de football collégial. Il a signé plus d’une cinquantaine de vidéoclips et se consacre présentement à l’écriture de son premier scénario de long métrage de fiction, inspiré du roman Pourquoi bologne de Alain Farah. Depuis la création du spectacle Caligula_remix, François collabore régulièrement avec Marc Beaupré en tant que scénographe et éclairagiste.

D'après
  • William Shakespeare
Dans une traduction de
  • Jean Marc Dalpé
Mise en scène et adaptation
  • François Blouin et Marc Beaupré
Interprétation
  • Marc Beaupré
Scénographie et conception visuelle
  • François Blouin
Programmation créative et régie
  • Jonathan Jeanson et Hugo Laliberté
Conception sonore
  • Nicolas Letarte-Bersianik
Conseil à la dramaturgie et assistance à la mise en scène
  • Nicolas Guillemette
Soutien à la production
  • Xavier Inchauspé

Lundi 3 avril à 19h — COMPLET
Mardi 4 avril à 20h — COMPLET
Mercredi 5 avril à 20h — COMPLET
Jeudi 6 avril à 20h — COMPLET (Rencontre avec les artistes après la représentation. Invité spécial: Alexandre Cadieux)
Vendredi 7 avril à 19h — COMPLET
Vendredi 7 avril à 21h — COMPLET         
Samedi 8 avril à 16h  — COMPLET
Samedi 8 avril à 20h  — COMPLET
Dimanche 9 avril à 16h — SUPPLÉMENTAIRE    
Lundi 10 avril à 19h — COMPLET 
Mardi 11 avril à 20h — COMPLET 
Jeudi 13 avril à 20h — COMPLET (Rencontre avec les artistes après la représentation. Invité spécial: Stéphane Lépine)
Vendredi 14 avril à 19h — COMPLET (Rencontre avec les artistes après la représentation. Invitée spéciale: Jennifer Drouin)
Vendredi 14 avril à 21h30 — SUPPLÉMENTAIRE
Samedi 15 avril à 16h — SUPPLÉMENTAIRE