Peter James / Festival Phénomena

LE CHANT DU SINGE – HAPPENING POSTPOSTPOST

Multidisciplinaire

La Chapelle Scènes Contemporaines et le Festival Phénomena s’associent pour offrir une carte blanche au perturbateur public Peter James, dans un cabaret contemporain qui saura déstabiliser. En ouverture, Peter nous offre une première partie déjantée, accompagné de ses proches collaborateurs Francis Rossignol (conception sonore en direct) et Karine Gauthier (conception d'éclairages en direct). Pour le deuxième segment de ce happening, Peter James laissera la place à différents artistes qu’il affectionne, pour compléter ces quatre soirées uniques de performances: Émile Pineault (cirque), Lara Oundjian (danse, performance, vidéo) et Thomas Saulgrain (interdisciplinaire, cirque).

It is that narrow passage from representation to less deliberate acting, with space for improvisation and spontaneity that live art treads along with terms happening and performance. It is also that tenuous limit where art and life approach one another, as one breaks away from representation, from fiction, a space opens up for the unpredictable and risk.   - Renato Cohen

Créateur/Performeur
  • Peter James
Avec la participation spéciale de
  • Émile Pineault, Lara Oundjian, Thomas Saulgrain
Lumières (conception en direct)
  • Karine Gauthier
Son (conception en direct)
  • Francis Rossignol

Artiste multidisciplinaire international, aussi insoumis qu’inclassable (interprète, dramaturge, metteur en scène, chorégraphe, conseiller artistiques et plus), Peter James est un performeur passionné qui brouille les frontières artistiques depuis le début de son parcours. Comme créateur, il a présentement quatre spectacles solos et trois créations collectives à son actif.

Depuis maintenant 35 ans, il crée, recherche et travaille avec et pour: le Cirque Éloize, Céline Bonnier et Nathalie Claude (compagnie Momentum), Michel Lemieux & Victor Pilon (4D Art), Nicolas Cantin, Lara Kramer, Dana Michel, Catherine Tardif, Frédérique Gravel, l’École Nationale du Cirque, Katya Montaignac, Katie Ward, Sasha Kleinplatz & Andrew Tay, Catherine Vidal, Félix-Antoine Boutin, Guy Alloucherie, Manuel Roque, Stéphane Gladyzewski et plusieurs autres.

Lara Oundjian est une créatrice en danse, performance, vidéo et dramaturgie. Elle est formée en performance expérimentale (SMASH Berlin), danse contemporaine (formation autonome dans plusieurs institutions incluant Studio 303, Circuit-Est, RQD et P.A.R.T.S sessions d'été à Bruxelles et Tanzfabrik à Berlin), en théâtre physique (Odin Théâtre au Danemark) ainsi qu’en production vidéo (stage à FAMU à Prague). Elle détient un diplôme en études culturelles, études cinématographiques et histoire de l'art de l'Université McGill. Elle s’intéresse au corps, à la temporalité, aux croisements entre l'espace digital et l'espace physique, les narrations expérimentales ou les non-narrations. Ses intérêts personnels et artistiques actuels gravitent autour du processus tactile et sensoriel, de la transformation de la présence et du multitâche. 

Thomas Saulgrain travaille et vit à Bruxelles. Né en 1990, il a commencé à un jeune âge son entraînement en théâtre physique, partnering, ballet et acrobatie. L’actualité en physique expérimentale des particules, théorie de la finance, intelligence artificielle et la théorie sous-jacente des probabilités et la façon dont elle tient compte de la contingence nourrissent sa pratique artistique. Pendant l’été, il a créé pour la durée d’un évènement une monnaie stressée périodiquement par un taux d’inflation extrait d’une série de 100 nombres entiers aléatoires. L’année passée a vu la recherche théorique et expérimentale dans le domaine du Commons structurer son accès aux moyens de production, diffusion et consommation de produits culturels. Il utilise ces temps-ci Artist Commons Brussels afin de développer son habileté à former le bois et le latex. 

Emile Pineault découvre le cirque à l’âge de 4 ans à L’École de cirque de Québec, où il entame, quelques années plus tard, sa formation professionnelle. Il rejoint ensuite l’École nationale de cirque de Montréal et y termine son cursus en 2014. En 2012, il crée avec quatre autres artistes de cirque et la metteure en scène Johanne Madore, le spectacle Croisé, notamment présenté à La Tohu et au Festival Montréal Complètement Cirque. De 2014 à 2016, Emile intègre la compagnie montréalaise Les 7 doigts de la main, sur le spectacle Cuisine & Confessions, avec qui il tourne à l’international. Il travaille présentement sur son propre spectacle solo, mélangeant acrobatie et danse. Emile souhaite y gommer les frontières entre les disciplines artistiques, tout en questionnant leurs codes.  De plus, il participe ponctuellement à des productions de danse, théâtre et cirque, avec différentes compagnies internationales (Cirk La Putyka (CZ), le Théâtre du Trident (CAN), Compagnie Ici’bas (CH), etc). Il collabore aussi fréquemment avec l'artiste montréalais Peter James.