Photo: Stéphan Kovacs

Gabrielle Bouthillier, Benoît Converset, Geneviève Marier, Richard Simas

Marie Uguay, la sauvagerie de l’orange

Multidisciplinaire

« Écrire c’est une façon de connaître... C’est multiplier sa vie dans et par le langage... »
– Marie Uguay

Chaque (re)lecture de l’œuvre de Marie Uguay, composée de 5 recueils poétiques dont 3 posthumes, est une découverte et ne cesse d’éblouir, de faire écho à l’universalité de la quête intime d’identité qui s’opère en chacun. Sa poésie, bien qu’assez circonscrite en raison du cours laps de temps au cours duquel elle a été écrite, est une matière dense et profonde de laquelle émane un vibrant plaidoyer pour l’émerveillement et la conscience de l’instant. Sa place dans le paysage littéraire québécois est indubitable et mérite de jouir du plus grand rayonnement.

« ...Je n’ai qu’une seule sauvagerie, celle de l’aube dorée fulgu-
rante et musicale qui ne reste qu’une seule heure à inonder
un seul paysage, et chaque désir me donne l’illusion d’être
aux premiers temps de la création... »
– Marie Uguay

Fascinés par l’œuvre singulière de Marie Uguay et par « l’urgence de dire » dans laquelle elle s’est déployée et brusquement interrompue, quatre artistes multidisciplinaires ont travaillé pour bâtir une autre forme de tribune que le livre, permettant au public d’accéder à son œuvre.

Marie Uguay, La sauvagerie de l’orange est un spectacle multidisciplinaire alliant poésie, musique et performance.

Avec: Gabrielle Bouthillier, Benoît Converset, Geneviève Marier et Richard Simas
Direction artistique et interprètes :  Gabrielle Bouthillier, Benoît Converset, Geneviève Marier, Richard Simas
Conceptrice des toiles :  Hélène Paré
Les œuvres de Marie Uguay utilisées : Marie Uguay, poèmes.  Boréale, 2005 et Marie Uguay,
Journal.  Boréale, 2005
Remerciements:  Danse Cité, La Chapelle, Stéphan Kovacs
​Une présentation : Les Escales Improbables de Montréal en partenariat avec le Festival International de Littérature.