Photo: Mixt(e) magazine

Kyrie Kristmanson / Warhol Dervish Quartet

Modern Ruin

Musique

Kyrie Kristmanson, auteure-compostitrice native d’Ottawa, a découvert les trobairitz (femmes troubadours) des XIIe et XIIIe siècles au cours de ses études à la Sorbonne. À l’écart des routes, en France, elle découvre les ruines presque disparues de châteaux-forteresses du Moyen-Âge, où ces femmes éduquées et raffinées écrivirent des oeuvres pour la plupart perdues, mais qui constituèrent la première création féminine autonome en Occident.

Les chansons de Modern Ruin naissent lors de résidences de création aux abbayes de Noirlac et Fontevraud, lieux très chargés d’histoire et de mythe. Il nait une musique singulière, qui évoque un kaléidoscope de Joni Mitchell, Dead Can Dance, Kronos Quartet, Malicorne et Cat Power. Modern Ruin démontre une continuité inattendue entre la liberté de quelques femmes du Moyen-âge et l’audace d’artistes d’aujourd’hui. Un lien presque surnaturel se tend entre ces femmes du XIIe siècle et ces artistes du XXIe.

 

Créé et interprété par
  • Kyrie Kristmanson
Warhol Dervish Quartet : Violons : John Corban et Emily Redhead, Alto : Pemi Paull, Violoncelle : Jean-Christophe Lizotte

Accompagnée de sa guitare et de sa trompette, Kyrie Kristmanson chante et compose dans un univers néo-folk depuis son plus jeune âge. Son premier album, Origin of Stars, explore les vibrations du passé invisible des terres du Grand Nord qui l’ont vue grandir. Composé au Canada et sorti mondialement chez NØ FØRMAT!/Universal France en 2010, il confirme l’accueil local fait à ses premières compositions. La tournée qui suivra lui offrira une première reconnaissance de la scène internationale. Elle l’amènera jusqu’en Europe et dans le Sud de la France où, intriguée par l’histoire portée par les pierres, elle visite les ruines des châteaux médiévaux. Ces vestiges, anciennes demeures d’une noblesse occitane, l’inciteront à retracer le répertoire lacunaire des premières compositrices : les trobairitz. Disséminées à travers les siècles, les zones d’incertitudes liées à cette œuvre stimulent son imagination et l’inspire à s’inscrire à la Sorbonne, où Kristmanson défend son mémoire à leur sujet en 2013. C’est en prenant la liberté de s’approprier ces poèmes d’amour qu’elle compose un second opus : Modern Ruin enregistré avec le Voce Quartet. Arrangé pour quatuor à corde et voix par Clément Ducol (Camille, Christophe, Vincent Delerm) et co-réalisé par Maxime le Guil (Morissey, Cocorosie, Camille, Vincent Delerm) cette extrapolation fantastique de ces chants perdus est sortie chez Naïve en février 2015. L’album lui mérite des éloges unanimes comme étant la contribution des plus audacieuse et originale au monde de la musique indépendante de l’année. 

- Visitez le site web de Kyrie Kristmanson
- Visitez la page Facebook de Kyrie Kristmanson

 

« Kyrie Kristmanson construit pièce par pièce une œuvre transcendant le temps et l’espace. Par sa démarche artistique aussi envoûtante qu’elle s’avère à contre-courant, l’Ottavienne de souche rend hommage à ces femmes éprises de liberté, brûlantes de désirs, pionnières de la chanson, les trobaïritz ayant été, aux XIIe et XIIIe siècles les premières auteures-compositrices [...] Kyrie Kristmanson propose un fascinant univers musical érigé autour de sa voix habitée par des accents intemporels, dont elle joue habilement tel un instrument à part entière. »

- LE DROIT

 

«Ce disque hors du temps, enregistré sous les voûtes gothiques de l’abbaye de Noirlac, dans le Berry, séduit par son atmosphère magique et l’envoûtement de la voix de Kyrie Kristmanson.»

- LIBÉRATION

 

«De ces odes à l’amour profane, Kyrie Kristmanson perpétue l’esprit, audacieux et lyrique. Convoquant le fantôme d’Aliénor d’Aquitaine, protectrice des trobaïritz (troubador au féminin), elle y ajoute une pointe de féerie : sa présence gracile, sa fraîcheur enchante.»

– Anne Berthod, TÉLÉRAMA

 

«Kyrie's direct yet otherworldly style seems like folk music from some isolated mountain or urban canyon. It will take you places you've never been»

- GLOBE & MAIL