Julien Blais / Collectif Isochrone

Temps Universel +1

Théâtre

Le projet TEMPS UNIVERSEL +1 prend pour assise le monologue de l’auteur allemand Roland Schimmelpfennig (M.E.Z) un texte qui exploite la complexité et les dédales de la mémoire comme phénomène perceptif. Ce solo numérique se propose d’allier la présence d’une interprète en scène à une coulée fluctuante et onirique d’images numériques.

La vidéo et la mémoire ont en commun leur capacité d’archiver le souvenir, mais aussi de le distordre en un jeu de montage fluctuant. Ce solo s’envisage comme une navigation dans l’espace mental d’une femme, seule en scène, aux prises, et surtout en tandem avec ces souvenirs-écrans. Il s’agit de travailler avec le médium vidéo afin de faire surgir les ressemblances et les dissonances qu’il entretient avec le phénomène même de la mémoire.

Visiter le site du Collectif

 

 

 

Metteur en scène
  • Julien Blais
Actrice
  • Hynda Benabdallah
Directrice de production / Régie
  • Julie Coquerel
Conseillère dramaturgie
  • Julie-Michèle Morin
Conceptrice sonore
  • Ariane Lamarre
Concepteur vidéo
  • William Couture
Conceptrice costumes
  • Marie-Audrey Jacques
Scénographe
  • Zoé Burns-Garcia
Concepteur d’éclairage
  • Louis-Charles Lusignan

Julien Blais est un metteur scène polyvalent et proactif. Il a signé plus d’une quarantaine de mises en scène au cours des vingts dernières années (productions professionnelles, scolaires et théâtre social) ainsi qu’une vingtaine d’interventions théâtrales dans les rues, les métros et les parcs montréalais. Son travail se caractérise par son désir de délier les créativités et de faire vivre toutes les scènes. Les différents projets qui l’ont animé au cours des dernières années, lui ont permis de travailler en équipe, avec des collaborateurs créatifs, afin de donner aux spectacles une esthétique singulière où les corps des interprètes côtoient des images numériques à l’intérieur de textes incisifs pour révéler des univers atypiques.

Julien Blais complète actuellement une Maîtrise en mise en scène à l’École supérieure de théâtre de l’UQAM. Son projet de recherche création s’intéresse à l’interactivité scénique lorsque celle-ci est activée et contrôlée par les acteurs au moment de la représentation.

Ce projet de théâtre est directement issu des travaux de recherche que Julien Blais a menés au cours de sa Maîtrise en théâtre à l’École supérieure de théâtre de l’UQAM. Ses derniers travaux lui ont permit de découvrir le potentiel marionnettique de l’avatar et l’ont amené à développer une approche de la scène où l’image vidéo s’arrime avec cohérence à la dramaturgie globale.. La richesse du dialogue qui s’opère entre les réels, qu’ils soient scéniques ou numériques, encourage des écritures originales où l’alternance perceptuelle permet de renouveler notre attention face aux images et aux présences en scène. L’écriture fragmentée et mécanique du dramaturge allemand Schimmelfennig se prête parfaitement à la création d’un univers hybride dans lequel la réflexion sur la mémoire et le souvenir pourra se révéler dans un espace scénique pixelisé.

Pour en apprendre davantage sur le collectif