Antonia Baehr

Abecedarium Bestiarium

Performance

Photo: Anja Weber

Août

lundi
mardi
mercredi
jeudi
vendredi
samedi
dimanche
Lundi 20  
Mardi 21  
Vendredi 24  
Samedi 25  
Dimanche 26  

Présenté en anglais, allemand et français.


Portraits d'affinités en métaphores animales

Dans Abecedarium Bestiarium, la chorégraphe berlinoise Antonia Baehr a invité ses ami·es à écrire des compositions pour elle, basées sur un abécédaire d'animaux disparus: D comme dodo, T comme tigre de Tasmanie, S comme Steller's sea cow (la rhytine de Steller)... Les auteur·es ont choisi une espèce animale éteinte avec laquelle elles/ils ont une affinité. Il en résulte de miniatures chorégraphies hétéroclites qui reflètent leur relation respective à cet animal et témoignent de leur amitié avec Antonia.

Présenté en collaboration avec Goethe-Institut dans le cadre du Queer Performance Camp 2018.

Au plus près du chorégraphique, Antonia Baehr s’intéresse aux règlements, aux lois qu’une société (et plus étroitement : l’espace du théâtre) assigne aux corps, afin de les rendre compréhensible et reconnaissable. Egalement performeuse, cinéaste et artiste visuelle, la chorégraphe fouille la fiction du quotidien et du théâtre à la limite de ce qui nous définit en tant qu’humains – nous plaçant par une bascule voluptueuse dans une position critique. Ce faisant, elle ne s’en prend pas uniquement aux oppositions entre l’humain et l’animal, mais aussi aux évidences de l’espace de la représentation. Dans ses travaux, elle agit souvent avec une personne partenaire : Neo Hülcker, Pauline Boudry & Renate Lorenz, Andrea Neumann, Latiga Laâbissi, William Wheeler und Valérie Castan dans une forme qui privilégie le changement de rôles : de projet en projet, chaque artiste devient l’hôte ou l’invité. Baehr est aussi la productrice du souffleur aux chevaux et danseur Werner Hirsch, du musicien et chorégraphe Henri Fleur, du compositeur Henry Wilt et de l’émergeant compositeur de musique actuelle et ex-mari Henry Wilde.

Artiste associé de 2006 à 2008 aux Laboratoires d’Aubervilliers, elle a également publié les livres “Rire / Laugh / Lachen” en 2008 and “Abedecarium Bestiarium – Portraits of affinities in animal metaphors” en 2014. De mars à mai 2013, elle a présenté au Beursschouwburg à Bruxelles un programme de performances, films et l’exposition : “make up: at Antonia Baehr and Werner Hirsch’s table”.

Depuis 2001, Antonia Baehr a créé de nombreuses pièces dont “Holding Hands” (2001), “Un après-midi” (2003), “Cat Calendar” en collaboration avec Antonija Livingstone (2004), “Larry Peacock” en collaboration avec Sabine Ercklentz et Andrea Neumann (2005), Merci” avec Valérie Castan (2006), “Rire / Laugh / Lachen” (2008), “Nom d’une pipe” (2008), “Over the Shoulder” (2009), “For Faces” (2010), “My Dog is My Piano” (2012), “Abecedarium Bestiarium” (2013), “The Wildes” coproduit par Keren Ida Nathan (Ida Wilde) et Henry Wilde (Antonia Baehr) (2014) et “Des miss et des mystères” (2015) en collaboration avec Valérie Castan, “Normal Dance” (2016) et “Röhrentier” (2016) ainsi que “Da war ich noch nie in meinem ganzen Leben” en collaboration avec N. Hülcker (2017).

En février 2018 Antonia Baehr présente pour la première fois “EXIT” ainsi qu’en mai 2018 “Consul et Meshie”, une collaboration avec Latifa Laâbissi dans une installation visuelle de Nadia Lauro.

Baehr est aussi la productrice du souffleur aux chevaux et danseur Werner Hirsch, du musicien et chorégraphe Henri Fleur, du compositeur Henry Wilt et de l’émergeant compositeur de musique actuelle et ex-mari Henry Wilde.

Concept, production et performance
  • Antonia Baehr
Avec des compositions de
  • Frédéric Bigot (electronicat), Pauline Boudry, Valérie Castan, Lucile Desamory, Vinciane Despret, Sabine Ercklentz, Dodo Heidenreich, Christian Kesten, Keren Ida Nathan (Ida Wilde), Andrea Neumann, Stefan Pente, Isabell Spengler, Steffi Weismann,William W
Collaboration artistique
  • Valérie Castan
Éclairages
  • Sylvie Garot
Direction de l’éclairage
  • Luc Jenny
Conception sonore
  • Manuel Coursin, Eric Yvelin
Sons
  • Carola Caggiano
Costumes
  • Patty Eggerickx, Steffi Weismann, Pauline Boudry, Renate Lorenz, Antonia Baehr
Assistance de production
  • Sarah Blumenfeld, Barbara Greiner, Neo Hülcker
Traduction
  • Guillaume Cailleau, Sabine Macher, William Wheeler
Vidéo
  • Angela Anderson
Sous-titrage & étalonnage vidéo
  • Guillaume Cailleau, Hanna Slak
Assistance
  • Elisabeth Leopold
Remerciements
  • Lindy Annis, Bettina von Arnim, ausland, Ulrich Baehr, Silke Bake, Sarah Bahr, Frédéric Borrotzu, Carola Caggiano, Uli Ertl, Walton Ford, Elisabeth Freeman, Andreas Harder, Nanna Heidenreich, Ulrike Melzwig, Wolfgang Müller, Conrad Noack,
  • François Noudelman, Alain Roux, Pauline Schroeder-Baehr, Marlène Shaw, Christiane & Arnulf Spengler, Gertrude Stein
Remerciements spéciaux
  • Beursschouburg, Brussels

Présentation: Kunstenfestivaldesarts, Beursschouwburg
Production: make up productions (Berlin) / Alexandra Wellensiek

Coproduction: Kunstenfestivaldesarts (Bruxelles), HAU Hebbel am Ufer (Berlin), steirischer herbst (Graz), Les Subsistances (Lyon), PACT Zollverein (Essen), Centre chorégraphique national de Montpellier Languedoc Roussillon – dans le cadre du projet Jardin d’Europe, avec le soutien de la Commission Européenne et ]domaines[ (Montpellier), Tanzquartier (Vienne)

Coproduction, création & résidence: Les Subsistances 2012 dans le cadre de A Space for Live Arts, avec le soutien du Programme Culture de l'Union Européenne

Coproduit par
 NXTSTP, avec le soutien du Programme Culture de l'Union Européenne

Les représentations à La Chapelle reçoivent le soutien de NATIONALES PERFORMANCE NETZ (NPN), bourse pour les tournées internationales de spectacles de danse, subventionné par la commission gouvernementale fédérale pour la culture et les médias.