Manuel Roque

bang bang

danse

© Marilène Bastien
  • Jour de fête: 15$
  • Discussion avec les artistes

Novembre

lundi
mardi
mercredi
jeudi
vendredi
samedi
dimanche
Lundi 12  
Mardi 13  
Mercredi 14  
Dimanche 18  
bang bang a remporté le Prix du CALQ pour la meilleure oeuvre chorégraphique de la saison 2016-2017 ainsi que le Prix de la danse de Montréal, catégorie Interprète (2017).
 

bang bang est un rituel contemporain personnel et universel, qui laisse la parole au corps dans ce qu’il a de plus combattif et désespéré, de plus libre. Étude dans l’air du temps sur le dépassement de soi, bang bang est un objet scénique pour soliste kamikaze qui tourne autour de la notion de résistance.

La pièce déroule une partition-épreuve et aborde de front la notion de performance au sens propre et figuré, de l’espace de représentation à la métaphore de nos rythmes de vie occidentaux contemporains.

Progressivement, la sueur coule, les failles se font plus vives, l’intimité de l’être apparait en filigrane. Le performeur poursuit la danse, jusqu’à la perte de soi, du pourquoi du comment, de la nécessité d’être là. Le spectateur voyage par empathie kinesthésique.

Pas de trame narrative : seul un corps seul, plongé dans l’exaltation d’une épreuve où plaisir et souffrance se mêlent et se révèlent en toute pudeur dans un espace paradoxal, ambigu et multi évocateur.


Présenté dans le cadre de

Parallèlement à sa carrière d’interprète auprès de chorégraphes phares de la scène québécoise (Marie Chouinard, Sylvain Émard, Daniel Léveillé, etc.), Manuel Roque développe de manière indépendante de courtes formes chorégraphiques. Son premier solo, Raw-me (2010), se démarque au festival Vue sur la Relève et au OFFTA. En 2012, il cocrée avec l’interprète Lucie Vigneault le duo Ne meurs pas tout de suite, on nous regarde. En 2014, il signe le projet In Situ, présenté à l’Espace culturel Georges-Émile-Lapalme de la Place des Arts, ainsi que le solo Data. Il est ensuite invité à participer à Migrant Bodies, projet porté par plusieurs partenaires canadiens et européens, où il crée Matière Noire (2015). Sa plus récente création, bang bang (2017), lui a valu le Prix du CALQ pour la meilleure oeuvre chorégraphique de la saison 2016-2017 ainsi que le Prix de la danse de Montréal, catégorie Interprète (2017).

" La question de l’extase est un des grands enjeux de bang bang. Il semble qu’elle ne puisse pas être atteinte chaque fois et toujours, mais seulement par brefs moments. Et le plus important consiste peut-être à essayer d’y arriver. J’ai encore du mal à mettre des mots sur ce désir d’atteindre une sorte de perte de soi. Il n’y a que moi à regarder dans un espace noir. Reste l’enjeu qu’il ne s’agisse même plus d’une personne après un certain temps, que l’on perçoive uniquement une matière qui a longuement bougé. Bien sûr, avec toutes sortes d’émotions et de failles. Mais j’aspire à ce que quelque chose s’efface par rapport à l’être humain. Nous sommes dans une ère où il faut montrer, où il faut dire, où les communications prennent une proportion démesurée. Devant cet état de choses, j’ai l’impression que l’anonymat et la disparition sont plus intéressants. Voilà qui alimente ma recherche : comment danser et puis disparaître en même temps ? " - Manuel Roque

Chorégraphie et interprétation
  • Manuel Roque
Direction de répétition et conseil artistique
  • Sophie Corriveau, Lucie Vigneault
Dramaturgie
  • Peter James
Production
  • Cie Manuel Roque
Lumières
  • Marc Parent
Trame sonore Manuel Roque, incluant des extraits de Debussy, Chopin, Merzbow, 2001 Space Odyssey, Tarkowky
Coproduction
  • Festival TransAmériques
Production déléguée
  • DLD - Daniel Léveillé Danse
Remerciements
  • Indiana Escach, Élise Bergeron et Alexia Martel
Avec le soutien de
  • fabrik Potsdam, Maison de la culture Frontenac, Circuit-Est centre chorégraphique, Théâtre Hector-Charland, Les Subsistances, Agora de la danseConseil des arts du Canada, Conseil des arts et des lettres du Québec, Conseil des arts de Montréal
Costumes et scénographie
  • Marilène Bastien
Direction de prodution
  • Judith Allen
Cette production reçoit le soutien de DLD - Daniel Léveillé Danse dans le cadre de son projet de parrainage au développement et à la diffusion. | La Cie Manuel Roque est membre de Circuit-Est centre chorégraphique