Eduardo Ruiz Vergara / Danse-Cité

El Silencio de las Cosas Presentes

danse

© Martin Benoit

Janvier

lundi
mardi
mercredi
jeudi
vendredi
samedi
dimanche

Danse performative axée sur le partage polysensoriel de l’intime, El Silencio de las cosas presentes est une réflexion sur la sensation haptique* et la douleur. Traversés par leurs histoires personnelles et leurs mémoires, les corps des trois interprètes – Sophie Levasseur, Marie Mougeolle, Eduardo Ruiz Vergara – se distordent et évoluent pour créer un déplacement de la perception et un décalage temporel. L’exploration des frontières physiques du corps s’articule comme un chant polyphonique, à la fois déconcertant et familier.

Appuyé par un paysage sonore immersif conçu par Nathan Giroux et Gabriel Vignola, avec les éclairages troubles de Lee Anholt, cet opus choréohaptique de « Traces-Chorégraphes » est une proposition de longue durée aux confins de la danse, de la performance et du théâtre. El Silencio ne cherche pas la représentation, mais plutôt la mise en relation constante entre la perception et sa résonance dans l’imaginaire, en écho à la succession des états de corps qui forment l’étrange palette de la pièce.

* «Haptique : n.f. du grec ἅπτομαι (haptomai) désigne l’étude scientifique du toucher. Il se rapporte à différentes sensations, captages et perceptions kinesthésiques.»

Chorégraphe, interprète et fondateur de la compagnie Estantres Danza à Bogota, Eduardo Ruiz Vergara signe une vingtaine de créations artistiques depuis 2001. Récipiendaire de nombreuses bourses et distinctions en Colombie, le chorégraphe-chercheur s’installe à Montréal en 2012 et développe une réflexion sur le corps poétique dans le cadre d’un doctorat en études et pratiques des arts à l’UQAM. Parallèlement, il poursuit son travail de création, notamment en collaboration avec le MAI (Montréal, arts interculturels) où il présente Yeux de Cérès en 2014 (créé en duo avec le dramaturge Ilya Krouglikov) et massklo, matisklo en 2016, dans le cadre du cabaret multidisciplinaire ECLECTIK. Les œuvres d’Eduardo Ruiz Vergara ont été présentées en Amérique Latine, en Europe et au Canada.

El Silencio de las Cosas Presentes est une proposition choréohaptique de longue durée avec une structure fragmentaire pour trois interprètes. Ils cherchent, à partir de l’intelligence du corps, à mettre en question le « monde du sensible ». La performance est inspirée d’une recherche sur le concept haptique ainsi que d’une réflexion sur les frontières physiques du corps. En prenant comme point de départ les interactions, cette proposition crée des actions corporelles et symboliques permettant de construire une symbiose entre la danse, le théâtre et la performance. Axée sur le partage polysensoriel, l’expérience traitera d’une distorsion du corps, d’un déplacement de la perception et d’un décalage temporel. La mise en interaction avec et entre individus et corps y sera modulée, là où les sens résonnent et vibrent dans la succession des états de corps.

Conception
  • Eduardo Ruiz Vergara
Interprétation-création
  • Marie Mougeolle, Sophie Levasseur, Eduardo Ruiz Vergara
Conception sonore
  • Nathan Giroux, Gabriel Vignola
Regard extérieur et soutien à la dramaturgie
  • Ilya Krouglikov, John Henry Gerena
Conception d’éclairage et direction de production
  • Lee Anholt
Résidences de création et partenaires
  • La Ruche @ MAI (Montréal, arts interculturels), UQÀM, École de danse de Québec, Studio Artificiel, Fylkingen (Suède)