Clara Furey

Projet Album

Danse + Musique

© Mathieu Verreault

En mai 2019, La Chapelle inaugurera le PROJET ALBUM, une invitation lancée aux artistes à créer une œuvre à partir de l’album de musique de leur choix. Pour cette première édition, l'invitation fut lancée à Clara Furey, qui nous proposera une rencontre entre cinq créatrices, un travail autour de Steve Reich, avec Céline Bonnier en performance solo… Plus de détails concernant ce spectacle viendront au printemps 2019.

Créatrice insaisissable formée en musique au Conservatoire de Paris et en danse à l’École de danse contemporaine de Montréal, Clara Furey s’intéresse en premier lieu au mélange des formes, des langages et des codes qui composent une œuvre vivante. Elle se tourne résolument vers la création chorégraphique et l’art performatif depuis 2011.

Elle commence sa carrière en danse en tant qu’interprète pour de nombreux chorégraphes, dont George Stamos, Damien Jalet et Benoît Lachambre qui aura un impact important sur sa démarche artistique. Ce dernier l’a amené à considérer la danse dans tout mouvement, toute respiration, tout travail ou action du corps. Clara Furey développe depuis plusieurs années une démarche visant à matérialiser l’abstraction des sentiments et développe des pièces axées autour de l’hyper-éveil des perceptions sensorielles.

Dans une démarche profondément transdisciplinaire et abordant la création chorégraphique avec des projets au croisement de la danse, de la performance et de la musique, elle co-crée en 2011 avec l’actrice Céline Bonnier Hello… How Are You ?. En 2012, elle collabore avec Benoît Lachambre en tant qu’interprète et directrice musicale dans la pièce Chutes Incandescentes. Viennent ensuite Ciguë, co-crée en 2014 avec le chorégraphe français Eric Arnal Burtshy, Night Will Come, cocrée avec Michikazu Matsune au musée Ethnologique de Vienne, puis en 2015, Untied Tales (the vanished power of the usual reign) cocrée avec Peter Jasko.

En 2016 Clara Furey s’oriente vers la direction artistique et la création chorégraphique de groupe avec le projet Cosmic Love. Parallèlement elle est invitée par le Musée d’Art Contemporain de Montréal  à créer un cycle de 90 performances solo intitulé When Even The dans le cadre de la grande exposition hommage à Léonard Cohen « Une brèche en toute chose ».