Talisman Theatre / Geneviève L. Blais / Sarah Berthiaume

Yukonstyle

Théâtre (en anglais)

Photo: Talisman Theatre

Au coeur de Yukonstyle, on retrouve des êtres écorchés qui s'élancent vers un ailleurs lointain pour tenter d'engourdir leurs blessures, ou pour trouver un espace assez vaste pour contenir le vertige qu'ils ressentent, à l'image du Yukon dont la devise est « Larger than life ». Sarah Berthiaume donne voix à des jeunes en perte de repères, qui cherchent leur identité, des solitudes ébranlées, qui se retrouvent perdus dans un no man's land où il fait - 45 degrés.

Dans ce Yukon imaginaire, à travers le choc de leurs rencontres improbables, surgit un peu d'humanité, un brin de tendresse, suscitant la résilience nécessaire pour supporter le froid et continuer leur chemin. Un lieu où se côtoient dialogues crus, monologues poétiques et narration, révélant des fragments d'humanité dans un environnement aride et implacable.

Sarah Berthiaume a voulu « (…) des personnages écorchés, courageux, avides et fulgurants. Quatre solitudes qui se rassemblent, se consolent et s’aiment malgré elles, au confluent de la vie et de la mort, au beau milieu d’un hiver qui n’en finit pas ». Talisman porte le lyrisme francophone, le réalisme magique, la perspective tragicomique de Sarah, à la scène anglophone. Yukonstyle est un texte important qui embrasse des sujets épineux.

« Je veux me gonfler de paysage pis exploser comme une balloune de fête; devenir une pluie de confettis noirs qui neige, tranquille, sur la nuit cassante du Yukon. » – Kate
 

 

Talisman Theatre
Depuis sa fondation en 2005, Talisman Théâtre adhère à la mission décrite par ses fondatrices : « Produire des premières professionnelles de textes contemporains québécois en traduction pour la scène anglophone. »


Geneviève L. Blais
Animée du désir d’orchestrer des expériences théâtrales pour évoquer ce qui nous laisse sans voix, Geneviève L. Blais fonde en 2003 le Théâtre à corps perdus. Au sein de cette compagnie, elle a conçu et mis en scène Quelques éclats de verre (Bar Le 980, 2004), Combats (Bain St-Michel, 2005), Les Châteaux de la colère d’Alessandro Baricco (Salle Fred-Barry, 2006), Blanc d’Emmanuelle Marie (Salle Fred-Barry, 2008), Judith (l’adieu au corps) de Howard Barker (Stationnement du Marché Jean-Talon, 2011), Empreintes (La Chapelle, 2013) et Himmelweg (chemin du ciel) de Juan Mayorga (un parcours dans le Ciné-Théâtre Le Château, 2014).

L'an dernier, elle a mis en scène Si les oiseaux d'Erin Shields, présenté au Théâtre Prospero, ainsi qu’un laboratoire de création in situ dans une classe de maternelle, inspiré de textes de Siri Hustvedt. Elle développe présentement une création autour des Enfants terribles de Jean Cocteau ainsi que deux projets in situ, Eaux chaudes avec le Théâtre Tandaim à Marseilles et The Anxiety Project avec le Yes Theater d'Edmonton.

Des personnages animés de questions qui surgissent au seuil de l'âge adulte, mais ne nous quittent pas de sitôt...
Comment trouver vers où aller quand plus rien ne fait sens?
Comment faire son deuil d'un proche décédé de façon absurde?
Comment rêver à demain, quand la famille est une boule de rage au fond du ventre?
Comment parler à ceux qui nous sont chers, quand on a été nourri de silence et de honte?
Est-ce que ça peut être autre chose que des mots poches, « être heureux »?

Yukonstyle explore la mythologie amérindienne d'une façon singulière, personnelle, en revisitant le mythe du corbeau-trickster, figure clé dans la culture amérindienne, pour créer un univers à la fois familier et porteur d'un ailleurs fascinant.

Texte
  • Sarah Berthiaume
Traduction
  • Nadine Desrochers
Mise en scène
  • Genèvieve L. Blais
Interprétation
  • Justin Many Fingers, Jasmine Chen, Julia Borsellino, Chip Chuipka
Scénographie
  • Lyne Paquette
Création des costumes
  • Fruzsina Lanyi
Lumière
  • David Perreault Ninacs
Conception sonore et composition
  • Navet Confit
Régie
  • Claude Lemelin

  Mercredi 12 octobre 20h (avant-première)
  Jeudi 13 octobre 20h
  Vendredi 14 octobre 20h
  Samedi 15 octobre 20h
  Mardi 18 octobre 20h
  Mercredi 19 octobre 20h         
  Jeudi 20 octobre 20h
  Vendredi 21 octobre 20h
  Samedi 22 octobre 20h
  Mardi 25 octobre 20h
  Mercredi 26 octobre 20h
  Jeudi 27 octobre 20h
  Vendredi 28 octobre 20h
  Samedi 29 octobre 20h
  Samedi 29 octobre 15h