Gérald Kurdian

Hot bodies — Stand-up

performance + musique

  • Jour de fête: 15$

Octobre

lundi
mardi
mercredi
jeudi
vendredi
samedi
dimanche
Lundi 22  
Mardi 23  
Vendredi 26  
Samedi 27  
Dimanche 28  

Mercredi 24 oct. 21h = Performance en anglais (discussion après la représentation)
Jeudi 25 oct. 20h = Performance en français

HOT BODIES  STAND-UP est une performance musicale pour un interprète (Gérald Kurdian), un musicien (Trk_x), un échantillonneur et un vocodeur. Empruntant aux vocabulaires du stand-up, du concert de musique électronique et de l’installation photographique, son livret déplie le parcours autofictionnel de Gérald Kurdian dans l’expérience des aspects révolutionnaires de sa sexualité.

À l’instar d’un Dante traversant l’au-delà, on y revoit avec humour et physicalité, le Cyborg de Donna Haraway, la Her-Story d’Annie Sprinkle, la magie politique de Starhawk ou le Manifeste Contra-sexuel de Paul B. Preciado en cherchant les transductions musicales et performatives des alternatives politiques queer, fétichistes ou écosexuelles qu’ils défendent.

HOT BODIES - CHŒUR! : Appel à participation


Présenté en collaboration avec l’Usine C (Montréal) et actoral (Marseille) dans le cadre d’actoral Montréal 2018, 3e Biennale internationale des arts et des écritures contemporaines.

Gérald Kurdian, performeur, musicien et artiste radio, étudie les arts visuels à l’École Nationale d’Arts de Paris-Cergy avant d’intégrer le post-diplôme de recherches chorégraphiques Ex.e.r.ce 07 - Centre Chorégraphique National de Montpellier, sous la direction de Mathilde Monnier et Xavier Le Roy.

Ses concerts obliques - Royal Gala (2007), 1999 (2009), 18 Chansons (2010), My first club- song ever (2011), The Magic of Spectacular Theater (2012), La Solidité des choses (2014), TRKTV (2016) - sont pour lui des opportunités d’inventer des synergies entre les pratiques de la musique pop, de la performance et du documentaire.

Ils sont régulièrement présentés dans les contextes des arts visuels (Centre Pompidou - Metz, Fondation Cartier, MAC/VAL, Lieu Unique, Plateau Frac-Idf, Centre Clark - Montréal, etc), de la musique indépendante (Centquatre, Nouveau Casino, Festival des Rockomotives, Musiques Volantes, Rock en Seine, etc) et du spectacle vivant (Festival ActOral, Usine C - Montréal, Crossing the Line - New York, Festival des Inaccoutumés - Paris, Steirischer Herbst - Graz, WUK - Vienna, etc).

Depuis 2016, il développe HOT BODIES OF THE FUTURE!, un projet de recherches performatives et musicales sur les formes alternatives de sexualité et les micropolitiques queer, avec le soutien du post-diplôme Arts et Création Sonore de l’ENSAB et des associations Emmetrop et Bandits-Mages.

Il en présentera les premières formes entre 2017 et 2020.

HOT BODIES – STAND-UP s’imagine en un espace hybride à mi-chemin entre la boîte de nuit, la scène de stand-up, le studio de recherche et la black box d’un plateau de théâtre.

Seul, et au micro, Gérald Kurdian, y présente avec humour un ensemble de sept chants qu’il interprète, danse et performe comme autant d’affections envers celles et ceux qui l’ont encouragé à prendre conscience des forces politiques de sa sexualité.

Chacun de ces chants est le résultat d’une pratique, surgie d’un dialogue réel ou inventé avec Hildegaard von Bingen, Annie Sprinkle ou les Radical Faeries, par exemple. Ce sont de mini-performances comme des rituels de magie pop ou des chapitres de poème épique.

La musique y est motrice en même temps que les images d’un journal photographique dans lequel Gérald Kurdian plonge pour faire le récit de ses explorations, transformations.

Ce dernier pratique en effet depuis quelques années la photographie, seul, obsessionnellement, sur les parcours de ses nuits dans les villes, les chambres, les clubs. C’est une manière de garder en mémoire l’impression physique que certains corps ou certains objets laissent en lui et de restituer l’étrange sensualité du monde alentour. Comme dans sa pratique musicale, tout y est corps, mouvement de chaleur, totem ou objet fétiche, éveil du rituel et de la sensualité.

Le diaporama, diffusé sous forme d’installation pendant la performance, se voit donc comme un journal photographique en plongée dans l’expérience par le regard des érotiques alternatives suggérées par les activistes sexuels queer.

Concept & Performance
  • Gérald Kurdian
Technicienne de son
  • Justine Herbert
Dramaturgie
  • Valérie Castan
Collaborations Artistiques
  • Arantxa Martinez, Lola Rubio
Chargée de production
  • Sarah Parolin
Administration
  • Caroline Guaine et Marie Lépicier
Co-production
  • Le CentQuatre / Casa Encendida & CA2M / La Bellone / Reykjavik Dance Festival / Ecole Nationale Supérieure d’Art de Bourges / Sophiensaele / Emmetrop & Bandits Mages / Centre Fleury Goutte d’Or Barbara / APAP / Performing Europe