Mireille Camier / Ricard Soler Mallol

Intersections

théâtre

  • Jour de fête: 15$
  • Surtitrage bilingue

Intersections est un projet qui rassemble quatre artistes dans quatre villes différentes en téléprésence. Ces quatre protagonistes ont vécu, de l’intérieur, un mouvement citoyen majeur dans leur ville : la révolution verte (Téhéran 2009), la révolution tunisienne (Tunis 2011), les Indigné.es (Barcelone 2011) et le « printemps érable » (Montréal 2012). La performance se veut une fenêtre en direct sur notre monde pour interroger notre époque et notre désir de révolution.

Avez-vous déjà éprouvé un sentiment de révolte?

En s’inspirant des expériences personnelles des interprètes qui nous font revivre leur histoire, les spectateurs sont amenés à questionner le passé, le présent et le futur. Il s’agit d’une exploration poétique de leurs rêves, leurs espoirs et leurs déceptions en lien avec leur désir de révolution. Que peut-on partager à nos contemporains vivant à des centaines de kilomètres lors d’un évènement théâtral?

Une coproduction des Productions Quitte ou Double, Compagnie Obskéné et du festival GREC de Barcelone. Ce projet a reçu le soutien de la Commission internationale du théâtre francophone, de La Serre - arts vivants, de ZH festival, du OFFTA, de MediaLab del Estruch, des Productions Recto-Verso, du Centre Culturel Artisto de Tunis, Maison de la culture Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension, de la Maison de la culture du Plateau Mont-Royal et de La Chapelle Scènes Contemporaines.

Après un Baccalauréat en dramaturgie et mise en scène à l'Université Laval, dont une année à Universidad Nacional del Centro de la Provincia de Buenos Aires en Argentine, Mireille Camier entre en interprétation théâtrale à l’École supérieure de théâtre de l’UQAM. En 2011, elle met en scène Le Chien, la nuit et le couteau de Mayenburg au Centre Segal. Ensuite, son intérêt pour la dramaturgie allemande contemporaine se clarifie. Elle présente sa mise en scène du Dragon d’Or au Théâtre Prospero en 2014 et en 2015, elle met en scène une adaptation de l’opéra La Fille du Régiment de Donizetti à London (ON).  En mars 2017, elle présente Ivresse à La Chapelle, une œuvre singulière qui redéfinit le rapport au spectateur. En 2016, Camier s'est vue décerner par le Conseil des Arts du Canada la bourse J.-B.-C. Watkins pour son projet de perfectionnement professionnel à Francfort, en Allemagne, auprès de l’auteur et metteur en scène de renom Falk Richter. Elle est actuellement artiste en résidence à la Société des Arts Technologiques et y effectue une recherche sur téléprésence au théâtre.

Ricard Soler Mallol est metteur en scène et dramaturge né à Barcelone. Il a obtenu son diplôme de maîtrise de l’Université du Québec à Montréal. Il est également diplômé en mise en scène et dramaturgie de l’Institut du Théâtre de Barcelone, en mathématiques et en ingénierie des télécommunications de l’Université Polytechnique de Catalogne. Ricard est aussi musicien, diplômé du Conservatoire supérieur municipal de musique de Barcelone.

Membre fondateur de la compagnie Obskené, il a présenté plus d’une quinzaine de spectacles qui allient le théâtre, les arts de rue, la musique et le cirque. Il croit à l’enrichissement de la création artistique grâce au déplacement, à l’adaptation, au contraste, à l’entente, à l’accueil et à la différence qui surgissent de l’union de créateurs de différents backgrounds. Une part importante de sa recherche artistique est axée sur la place du public dans l’œuvre.

Parmi ses mises en scène les plus récentes, il y a : Les clinck, un spectacle jeune public de la compagnie Les bianchis (2018); Alpenstock, une farce caricaturale sur l’extrême droite créée au Théâtre Tantarantana (2017); Nafrat, un spectacle expérientiel sur le voyage des réfugiés (Fira Tarrega 2017)  ; Drapetomania, un concert de musique électronique de Filastine & Nova (2017); Cité de Verre, une adaptation de l’œuvre de Paul Auster qui met en scène le langage de la bande dessinée présentée au Festival Grec de Barcelone (2016); Manifeste écrit par Jean-Frédéric Messier, un spectacle de rue à grand déploiement qui fusionnait cirque, théâtre, et musique électronique présenté au festival Fira Tàrrega (2016); Plácido Mo #Terrassa, un projet déambulatoire de théâtre documentaire sur les sans-abri présenté au Festival TNT 2016 et Fuenteovejuna, breve tratado sobre las ovejas domésticas, une version contemporaine du classique de Lope de Vega qui a remporté plusieurs prix.

Mireille Camier et Ricard Soler Mallol proposent une écriture scénique qui allie la téléprésence à la scène. Pour se faire, le spectacle n’est pas seulement présenté via Internet, mais créé par Internet. Ce dispositif permet d’explorer les façons de communiquer, de transmettre une émotion, de composer des images scéniques en gardant toujours à l’esprit la distance physique inhérente à la téléprésence.  Cette rencontre virtuelle veut mettre de l’avant ce qui existe déjà dans le monde global. Sommes-nous capables de créer de nouvelles relations à des kilomètres de distance, et pourquoi ne pas créer de la même manière?  Si nous pouvons connaitre les initiatives sociales et économiques des autres villes, pourquoi ne pas partager des approches artistiques depuis différents contextes afin de créer un spectacle à distance? Les deux créateurs mettent l'accent sur l'interactivité, l'immédiateté et la performance. Pour se faire, les interprètes interagissent en direct, non seulement avec les autres artistes présents sur scène, mais aussi en incluant le public au sein de la représentation.

La compagnie de théâtre, les Productions Quitte ou Double, porte une attention toute particulière à l’exploration de l’espace et du rapport avec le spectateur. Les Productions Quitte ou Double proposent des spectacles d’auteurs ayant une dramaturgie contemporaine et éclectique tout en étant porteurs d’enjeux ayant une forte résonance dans notre époque. Par ses projets, la compagnie crée une rencontre différente et englobante avec le public, afin de mettre de l’avant l’expérience, l’instant présent et la mise en représentation. En quelque sorte, elle souhaite sortir le spectateur de son rôle de simple observateur afin qu’il soit au cœur de la conversation entre scène et salle.

La compagnie Obskené est née en 2008 avec la volonté de proposer des projets innovants : nous fondons notre création sur l’exploration des différentes disciplines qui composent les arts de la scène. Nous voulons échapper à l’idée de la primauté du texte, de l’acteur ou du metteur en scène, pour appréhender les arts du spectacle comme un véritable travail d’équipe où la spécialité de chacun mis au service du collectif participe à dévellopper un réel processus de création riche et exploratoire. Notre pari est d’approcher et d’aborder la création scénique contemporaine en ayant toujours à l’esprit l’envie de continuer à expérimenter.

Obskené fait référence à l’obscène, un mot qui dans sa racine grecque signifie extérieur (ob -) de la scène (-scé). La compagnie Obskené veut montrer sur scène ce qui jusqu’ici a été caché derrière la toile de fond.

Obskené a présenté plus d’une douzaine de spectacle.

Mise en scène et Dramaturgie 
  • Mireille Camier & Ricard Soler Mallol
Scénographie
  • Cassandre Chatonnier
Conception vidéo
  • Jean-François Boisvenue
Interprétation
  • David Teixido (Barcelone), Ons Trabelsi (Tunis), Rambod Vala (Téhéran), Jean-François Boisvenue (Montréal)
Support technique à l’étranger
  • Pau Sagalés (Barcelone), Mohammed Manai (Tunis)
Production
  • Productions Quitte ou Double, Compagnie Obskéné, Festival GREC (Barcelone)