Christian Lapointe + Collectif Quatorze18

Les beaux dimanches

théâtre

© Antoine Ferland
  • Jour de fête: 15$
  • Surtitrage anglais

Décembre

lundi
mardi
mercredi
jeudi
vendredi
samedi
dimanche
Lundi 3  
Mardi 4  
Mercredi 5  
Dimanche 9  

Cette pièce écrite par Marcel Dubé est une fresque de la société de nos grands-parents. Elle raconte un lendemain de veille dans une maison chic de la banlieue de Montréal, par un beau dimanche de l’été 1965.

Alors que l’histoire raconte comment ces couples blasés passent l’après-midi, l’auteur dresse le portrait d’une société perdue, privée d’espoir et où on ne cherche plus à changer le monde, mais à tuer le temps.

Auteur, metteur en scène, acteur et pédagogue, Christian Lapointe est l’une des têtes chercheuses du théâtre de création au Québec. Depuis le début des années 2000, ses oeuvres ont été présentées à Québec, Montréal, Ottawa, Avignon et plus. Il a mis en scène deux pièces à Carte Blanche avant d’en devenir codirecteur artistique en 2013, d’abord en duo avec le scénographe Jean Hazel, puis en solo depuis juin 2017.

Le collectif Quatorze18 est une troupe de 11 acteurs·trices-créateurs·trices issu·es de la promotion 2018 de l’École Nationale de Théâtre du Canada, mus par un désir de faire de la création contemporaine et de travailler des textes de répertoires québécois.

En janvier 2016, le metteur en scène et homme de théâtre Christian Lapointe est artiste en résidence à l’École Nationale de Théâtre du Canada. Il rencontre la classe de deuxième année d’interprétation pour leur donner un cours qui s’appelle Jeu de l’acteur, dans lequel il enseigne une pédagogie de jeu qu’il élabore depuis une dizaine d’années dans diverses écoles professionnelles. C’est un électro-choc pour les étudiant.es, une rencontre artistique puissante. Suite à ce semestre de travail, les étudiant.es font leur premier spectacle de troisième année avec Christian. Le groupe décide de se pencher sur l’auteur Marcel Dubé, pionnier de la dramaturgie québécoise, mort le 7 avril 2016. Une pièce apparait alors de manière évidente: Les Beaux Dimanches. Une des pièces les plus reconnues de l’auteur, un classique du répertoire québécois, composé de onze personnages, exactement le nombre d’interprètes dans la cohorte. La logique de Lapointe fut la suivante, une pièce fait partie du répertoire si elle survit au temps et si elle est remontée. Or, la dernière mouture de ce spectacle remontait à 1993 au TNM dans une mise en scène de Lorraine Pintal. Il y avait donc un réel désir de tester ce matériau dramatique dans un nouveau contexte et avec des codes contemporains.

Mise en scène
  • Christian Lapointe
Éclairages
  • Chantal Labonté
Direction de production
  • Émile Beaudoin Lafortune
Avec
  • Félix-Antoine Cantin, Claudia Chillis-Rivard, Étienne Courville, Nadine Desjardins, Patrice Ducharme-Castonguay, Étienne Lou, Virginie Morin-Laporte, Jules Ronfard, Gabriel-Antoine Roy, Rosemarie Sabor, Élisabeth Smith
Coproduction
  • Carte Blanche