L'autre cirque

Maxim Laurin + Cie Ci + Basile Philippe + Clara Prezzavento et Luisina Rosas + Tristan Robquin

cirque contemporain

Within / Beignade
© Roland Lorente

Juillet

lundi
mardi
mercredi
jeudi
vendredi
samedi
dimanche
Jeudi 11  
Vendredi 12  
Samedi 13  
Dimanche 14  

MONTRÉAL COMPLÈTEMENT CiRQUE et La Chapelle Scènes contemporaines s’unissent au profit de L’autre cirque, celui qui célèbre l’hybridité des approches, mélange, parfois dérange, toujours rafraichit!

À la lisière du cirque et d’autres formes d’expression, ces soirées hors normes donnent carte blanche à des artistes qui choisissent les sentiers alternatifs de la création.

L’occasion de découvrir un cirque différent et de vivre de nouvelles expériences!

 

LUNDI 8 JUILLET:

  • Within Beignade - Basile Philippe 
  • La mort d'un cerf-volant - Clara Prezzavento et Luisina Rosas 
  • D'un corps débile - Tristan Robquin

 

MARDI 9 JUILLET:

  • The Ghost Light - Maxim Laurin
  • Limb(e)s - Cie Ci

 

MERCREDI 10 JUILLET:

  • L'ensemble des projets

 

 

Limb(e)s est une danse-théâtre aérienne viscérale dans les limbes au-delà de la perte. Le duo explore la dépendance inhérente à notre nature d'êtres sociaux, la fugacité du réconfort dans l'autre et la solitude inévitable au cœur de notre mortalité. Une réalité physique brute et émotionnelle est combinée à une composition musicale qui nous hante, du compositeur Canadien Nicolas Bernier. Les corps y sont bercés et contraints dans un matériel aérien inventé, composé de cordes, qui s’inspire de manière créative des costumes de cordes Kinbaku de la créatrice française Coline Dubois-Gryspeert. Limb(e)s est un récit hypnotique et déstabilisant plein de deuil, d’espoir lointain et de beauté étrange.

 

PROCESSUS CRÉATIF

Limb(e)s a été créé par la compagnie Cie Ci, Gabrielle Martin et Jeremiah Hughes. Les deux artistes ont une formation principale en danse. Ils ont travaillé pendant plusieurs années avec le Cirque du Soleil (Toruk) en tant que personnages principaux et ont également fait des numéros aérien et combat sur scène (stage fighting), respectivement.


Tout au long du processus de création de Limb(e)s, ils ont quitté leur zone de confort, afin derechercher des nouveaux mouvements, que ce soit dans l’air ou au sol. Ils ont utilisé une approche de danse pour créer une vocabulaire des mouvements dépendante du sol, des corps entre eux, et un matériel aérien de boucles de corde. Pour les séquences en l’air, ils ont exploré le mouvement activé par leur technique aérienne, qui n’est pas définie par le vocabulaire existant. Ils ont délibérément inventé un matériel aérien comme un départ de ceux précédemment étudiés et réalisés. Le vocabulaire que ils ont développé exprime les situations qui nous demande de choisir entre le soi et l’autre.

CRÉDITS

Metteuse en scène: Gabrielle Martin

Chorégraphes + interprètes: Jeremiah Hughes + Gabrielle Martin

Conceptrice des costumes: Coline Dubois-Gryspeert

Musique composée, interprétée et mixée par Nicolas Bernier.

Remixages de l'album strings.lines, publiée en 2010 par l'étiquette Cronica, composée et interprétée par Nicolas Bernier. Violon : Chris Bartos. Viole de gambe : Pierre-Yves Martel. Remixage de la pièce Les chambres de l'atelier composée par Nicolas Bernier et publiée sur le disque Travaux mécaniques paru en 2011 sur étiquette empreintes DIGITALes.


L'équipe de Limb(e)s remercie le Conseil des arts du Canada de son soutien.
Spectacle accueilli dans le cadre des Résidences Ponctuelles de l’Espace Catastrophe //
Centre International de Création des Arts du Cirque (BE)
Spectacle a également été accueilli en résidence à Cirkör LAB (SE)

Cette pièce est un trio pour un acrobate, un beigne et son centre.

Cette pièce parle de Cirque.

Cette pièce parle d’Acrobatie.

Within / Beignade  est une courte pièce mettant en scène la relation de l’objet et de l’acrobate. On y voit un Homme et deux matelas vivre, créer et partager grâce au mouvement acrobatique et aux situations ineptes dans lesquels ils évoluent.

Within / Beignade  c’est un temps, un lieu, une liberté. Mais c’est aussi aussi une survie, une solitude et un manque.

Within / Beignade  c’est notre manifeste actuel, celui de notre maintenant, et ceci sera, jusqu’au prochain.

• Créateur / performeur : Basile Philippe
• Regards extérieurs/ activateur : Peter James
• Création lumière : Félix Philippe

 

« Je vous précise... si vous êtes un artiste à salons, pour salons, pour patronages, pour Cellules, pour Ambassades, pour Cinéma, vous vous présentez comment ?... En habit, pardi !... en bel uniforme !... c'est entendu ! en chromo !... il le faut !... mais si vous êtes côté : lyrique ?... né lyrique ?... réellement lyrique !... alors, ça va plus !... y a plus de costumes pour votre nature !... nerfs à vif, qu'il faut vous lancer, vous présenter !... vos nerfs à vif !... les vôtres !... pas les nerfs d'autrui !... oh, là, non ! bien les vôtres !... plus qu'à poil !... à vif !... plus que « tout nu » !... et tout votre « je » en avant !... hardi !... pas de tricheries ! »

- Louis-Ferdinand Céline (Entretiens avec le Professeur Y)

D'un Corps Débile, c'est le prétexte d'une Odyssée initiatique, d'un long voyage à la découverte de soi... à la découverte du secret. C'est de l'enthousiasme sans mis à froid. D'un Corps Débile c'est la volonté de trouver le secret et le petit Dieu qui est en nous par la même incantation.C'est un essai brute et sauvage où la mystique et l'esthétique ne s'embrassent pas sans tumulte.

CRÉDITS

Idéation et performance : Tristan Robquin
 
Œil extérieur : Peter James
 
Musique - Louis-Ferdinand Céline (RÈGLEMENTS) - Choeur de l'Armée Rouge (Chant du régiment Drozdovski) - Stockhausen (Studie I)
 

 

 

La mort d'un cerf-volant est une pièce de cirque, de roue allemande plus précisément. Les artistes, deux filles, y évoluent en suivant un cycle, toujours le même, qui évolue à chaque reprise : celui du deuil. Choc, déni, colère, tristesse, résignation, acceptation, reconstruction. Leurs corps parlent de ce deuil, deuil de quelqu’un, deuil de l´enfance, deuil des convictions, deuil des batailles perdues, deuil du désespoir ; ils bougent, et disent toutes ces choses pour lesquelles nous n’avons simplement pas de mots.


Elles traversent ces cycles, toujours en alternance - elles partagent la charge. Là où elles se retrouvent, c’est dans le jeu. Elles jouent, pour oublier un peu, ou plutôt pour garder l’esprit sain, et parfois le disque s’enlise et elles continuent à jouer, obstinément.


Cette pièce parle du courage de garder les yeux ouverts quand ce qu’on voit est insupportable. Leur but est de se garder mutuellement réveillée, de ne pas laisser l’autre s’endormir, ni se voiler la face. Elles ont la volonté de s’ouvrir, d’effacer toutes les frontières. Une expérience humaine, en soi, aussi simple que complexe : des choses tristes qui font rire, des choses drôles qui font pleurer. C’est cette expérience qu’elles font, finalement, ensemble.

 

Une sentinelle discrète éclaire deux hommes, si loin, si proche, vers cette quête de l’équilibre et de l’harmonie toujours si fragile.

La bascule elle, au centre de la scène, au cœur de l’œuvre, témoin privilégié de leur rencontre, magnifie leurs capacités physiques, les propulse dans la théâtralité des corps, dans le jeu fertile de l’envol, dans la provocation de la chute…

Dans cet espace circulaire, épuré, doté d’une fenêtre sonore en direct, Ugo et Max, partent à la rencontre d’eux-mêmes, de l’autre, convie le passé et l’avenir, dans l’ici maintenant !

Le rideau se lève, le rideau tombe, le cercle se referme…

Cet instant, celui partagé avec vous, révèle un trio singulier, dessine un triangle unique aux couleurs circassiennes actuelles : The ghost light.

• Artiste initiateur du projet, concepteur: Maxim Laurin, Ugo Dario
• Musicien-compositeur du projet: Félix Boisvert
• Collaboratrice principal du projet, conceptrice: Nico Lagarde