Martin Faucher

Les dimanches

lecture

Septembre

lundi
mardi
mercredi
jeudi
vendredi
samedi
dimanche
Lundi 23  
Mardi 24  
Mercredi 25  
Jeudi 26  
Vendredi 27  
Dimanche 29  

Les dimanches. La tranquillité de la rue, le silence qui s’impose entre les murs, le temps qui s’étire jusqu’à l’ennui. Les mots, leur sens, leur musique aussi, qui sont d’un grand réconfort. La vie qui soudainement prend un tournant vertigineux.

Les dimanches, tout d’abord de courts récits publiés sur Facebook, puis des textes plus intimes que jamais on n’oserait divulguer sur Facebook, des textes écrits il y a quelques années, des phrases qui trottent dans la tête. Peu importe le jour de la semaine, c’est dimanche.

En partenariat avec le Festival International de la Littérature

On le savait amoureux des mots. Depuis longtemps, il les savoure, les assemble, les joue, les met en scène et leur donne un lieu pour se faire entendre. On l’a récemment découvert écrivain. En le lisant un peu par hasard sur Facebook. Immédiatement nous fûmes nombreux à être charmés et émus par ses textes brefs et lumineux, tels des instantanés, écrits dans une langue libre et vivante. Avec ces textes, Martin Faucher nous livrait des moments précieux de sa propre vie mais dans lesquels nous nous retrouvions tous et toutes d’une façon ou d’une autre. Parvenir à passer du singulier à l’universel n’est pas si facile, et c’est ainsi qu’on reconnaît un écrivain. Pour notre plus grand bonheur, Martin a accepté de mettre en scène ses propres textes, alliant deux de ses passions, celle de l’écriture et du théâtre, dans le cadre d’un festival littéraire qui aime bien flirter avec les autres disciplines artistiques.

Depuis sa sortie de l’École de théâtre de Saint-Hyacinthe en 1982, Martin Faucher contribue activement à notre vie culturelle à titre de comédien, de metteur en scène, de professeur et d’administrateur dans le milieu des arts de la scène. Reconnu pour ses mises en scène de textes contemporains, il compte près d’une trentaine de réalisations à son actif, saluées par de nombreux prix, depuis À quelle heure on meurt ? d’après des textes de Réjean Ducharme en 1988 jusqu’à Antioche de Sarah Berthiaume, présenté récemment au Théâtre Paris-Villette. Par la diversité de ses projets, il prend part à un vaste champ de la pratique scénique, du théâtre pour la jeunesse aux cabarets littéraires. Il assume la direction artistique et la codirection générale du FTA depuis 2014. En continuité avec sa prédécesseure Marie-Hélène Falcon, ses programmations témoignent d’une curiosité insatiable pour les scènes du monde qu’il parcourt sans relâche.

Texte et lecture
  • Martin Faucher
Production
  • FIL 2019
Codiffusion
  • La Chapelle Scènes Contemporaines